Le grand nettoyage de printemps

Avec les beaux jours c’est la grande lessive
et dans la maison on chasse la poussière
et dans le jardin on élimine branches mortes et mauvaises herbes.
Le Covid-19 fait le grand nettoyage.
Tout ce qui faisait le quotidien
À peine il y a un mois – L’agitation sociale ici même
Gilets jaunes, retraites, grèves
travailleurs, femmes, jeunes, retraités séparés ou unis
Et l’agitation habituelle,
sportive, culturelle
toutes ces révoltes de par le monde
les guerres, les migrants, et tout le reste
La grande tornade blanche
du Covid-19 a tout balayé dans ce grand nettoyage de printemps.
Mais en grande paresseuse elle a mis sous le tapis
tous ces déchets toxiques d’un capital dominant
Il remplit maintenant tout l’espace
de vie
reléguant dans un oubli propice
tout ce qui fut il y a peu le destin tragique
De tant d’êtres humains de par le vaste monde
Il n’y a plus de ces innombrables révoltes dans tant de pays
Il n’y a plus de guerre en Syrie
ou ailleurs
Il n’y a plus de migrants aux portes de l’Europe
Il n’y a plus personne dans ces innombrables camps
Et prisons de toutes sortes
Chacun pour soi cloîtré par la grande tornade blanche
Qui fait tout oublier pour simplement survivre.
À la trappe, tout ce que le pouvoir jugeait urgent de réformer.
À la trappe, que 26 possédants de la moitié des richesses du monde
façonnaient le futur de quelque 7 milliards d’humains.
À la trappe, tout ce que l’on pouvait faire pour s’y opposer
Que des milliards d’être humains cherchaient d’une manière ou d’une autre, fût-ce au prix de leur vie,
à trouver un monde meilleur.
Qu’importe ce qui se passait hier
Et qu’on ignore aujourd’hui.
La grande tornade blanche
du Covid-19 a tout balayé
Et a fait que chacun
Ne pense plus qu’à soi et à ses proches
Oubliant même quelle main invisible se cache derrière les impératifs de la grande lessive du printemps
De la grande tornade blanche
Du Covid-19


H. S.